MENU

La santé psychique joue un grand rôle dans notre bien-être global. Et la psychologie est la voie d’accès par excellence au psychisme. Explications.

La diversité des domaines de recherche et d’intervention de la discipline rend complexe et difficile de donner une définition unique de « la » psychologie. Il est toutefois possible de la définir ainsi : c’est la discipline des sciences humaines qui s’intéresse à l’étude des faits psychiques, des processus mentaux et des comportements qui leurs sont associés. 

Quel rôle pour un psychologue ?

Même s’il n’est pas médecin, ni psychiatre, et par conséquent ne prescrit pas de médicaments, le psychologue a fait de longues études. Son travail est très important en ce qu’il consiste à faire une appréciation des circonstances psychiques du patient au fil des contacts avec celui-ci, et ensuite à envisager un parcours de soins, dans lequel peuvent intervenir différentes approches (psychothérapie, pharmacothérapie, etc.)

Lorsqu’on évoque la façon dont chaque individu perçoit le monde, on parle de psychologie clinique. Cette branche de la psychologie s’intéresse aux phénomènes psychiques tels qu’ils sont vécus par le patient et un de ses objectifs est celui de transformer les symptômes de sa souffrance psychique.

« Cela se fait par l’intermédiaire d’un travail de prise de conscience des contenus psychiques, jusque-là ignorés du patient, ce qui entraîne un changement progressif de son positionnement en tant qu’individu et par conséquent, une modification dans sa perception du monde. » Explique Adriana ROUSSIN, psychologue au Centre Médical et Dentaire Jack Senet.

Différentes techniques sont à la disposition du psychologue pour parvenir au bien-être émotionnel et psychologique, parmi lesquels, la psychothérapie. « Le travail de l’individu sur lui-même, qui développe sa capacité autonome à prendre en mains sa rééquilibration émotionnelle et psychologique et sert à impulser une direction différente à son existence : c’est cela qu’on appelle une psychothérapie. », note Mme ROUSSIN.  

La psychologie est ainsi une des bases des soins psychiques. Mais au vu de la complexité de l’être humain, elle intervient idéalement en collaboration avec d’autres disciplines.

Quand et pourquoi aller voir un psychologue ? 

Y a-t-il un ou des signes qui devraient nous alerter sur la nécessité de prendre rendez-vous avec un psychologue ?

« Il est difficile de trouver un marqueur universel qui permettrait de se dire qu’une aide psychologique est nécessaire », note Adriana ROUSSIN. « Mais il est important, de faire attention à quelques signes qui semblent « sans gravité » : lorsque l’on se sent en difficulté ou dans un état de mal-être, même si nous n’en connaissons pas les raisons, et que cela engendre une souffrance qui s’étend dans le temps, lorsque nous présentons des symptômes physiques non justifiés, c’est-à-dire, qui ne découlent pas d’une affection, où qui semblent contribuer à l’apparition de certains troubles physiologiques, la consultation psychologique devient une nécessité. En tout état de cause, une consultation n’engage pas le patient dans une psychothérapie. Dans le doute, celui-ci peut discuter avec le psychologue, de la pertinence d’un processus thérapeutique » rappelle Adriana ROUSSIN.

Mais il n’est pas nécessaire d’attendre un signal ou une alerte pour envisager un entretien avec un psychologue. « Le simple fait de souhaiter mieux comprendre ses émotions, ses pensées et ses comportements sont autant de raisons de consulter un psychologue. » souligne Adriana ROUSSIN.

N’hésitez donc pas à faire appel à notre psychologue !

Prendre rendez-vous

actualités récentes